Murielle Bellier-Kant

RÉSUME : « un avocat a disparu »

Jeune avocat ambitieux, Kévin Charles a disparu . Alerté par sa compagne, les enquêteurs ont rapidement la conviction qu’il a été tué même si le corps reste introuvable. Quelques mois plus tard, l’instruction conclut à la mise en cause de Richard Calfabre, son patron, que les juges décident de renvoyer devant la cour d’assises. Témoins et proches se succèdent à la barre, mais chaque déposition ajoute au mystère et jette le trouble sur la relation entre les deux hommes. Qui était vraiment Kevin Charles ? L’accusé est-il coupable des faits dont il doit répondre ou s’agit-il d’une grossière erreur judiciaire ?

L’auteur nous fait vivre toutes les étapes d’un procès d’assises, révélant les secrets et la complexité de la charge de juger qui imposent à des hommes et des femmes de décider en leur âme et conscience de l’innocence ou de la culpabilité d’un accusé.

PRÉSENTATION DE L’AUTEUR

Passionnée par le droit depuis l’âge de 11 ans., maître Murielle Bellier Kant a suivi une formation à l’Institut de Criminologie de Paris avant d’intégrer le Barreau de Compiègne. Elle est l’auteur du livre «  Angélique , l’empreinte d’une vie » , publié en 2018 , témoignage de son combat pour l’extension du fichier national d’empreintes génétiques et consacre aujourd’hui une large partie de sa vie professionnelle à la défense des droits des victimes. 

Vous pouvez le suivre sur sa page dédicace.

Vous pourrez commander cet ouvrage ici même.

Du même auteur :

« angelique, L’EMPREINTE D’UNE VIE »

Le 13 octobre 1996, le corps d’Angélique Dumetz, 18 ans, est retrouvé dans la forêt de Compiègne. Le meurtrier laisse une unique trace : son ADN. À l’époque, il n’existe aucun fichier national des empreintes génétiques : la famille de la victime entame alors un combat pour la création d’une telle banque de données. Dans un récit retraçant l’avènement de la police scientifique et la naissance de la première cellule française dite « cold case », l’auteure rend hommage à ces parents dont la quête de vérité a fait date dans l’histoire judiciaire française.

Profondément marquée par la vie et l’œuvre de Janusz Korczak, qui perdit la vie dans le ghetto de Varsovie, Murielle Bellier-Kant a construit son parcours autour de la défense des droits de l’enfant.